Les terrasses de l’île d’Elbe

« Voilà nos rêves réalisés, les siens étaient ailleurs. C’est un principe qu’il ne faudrait pas oublier si nous ne voulons pas être des emmerdeurs (…). » C’est ce qu’a inspiré à Giono le fantôme de la présence de Napoléon sur l’île d’Elbe.
Dans le paysage sonore que voici, nulle trace de Bonaparte ; simplement la vie portuaire de Portoferraio. Et c’est amplement suffisant pour le plaisir de nos esgourdes!

Enregistré en juin 2017
icon-casque Ecoute au casque recommandée

Lecture suggérée: Jean Giono, Les terrasses de l’île d’Elbe, Gallimard
Photos: D. Gleize

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s